L’art paléochrétien

L’art paléochrétien

L’art paléochrétien est un art conçu par les chrétiens entre 200 et 500, on l’appelle art primitif chrétiens, y compris l’architecture. 

art-paleochretien.jpg

Après 500, l’art paléochrétien s’est développé vers l’art byzantin, puis à l’art du moyen âge. Cet art fait partie de l’histoire et certaines écoles ont à coeur de transmettre ces précèptes à leurs étudiants à travers des contenus de formation disponibles sur www.limart.fr.

Histoire de l’art paléochrétien

A partir du premier siècle, la religion chrétienne a proliféré  très rapidement dans le monde et surtout à Rome. Au début, les autorités civiles se montrèrent défavorables et le peuple hostile vis-à-vis des chrétiens qui n’acceptaient pas le culte de l’empereur ni l’adoration des divinités de Rome dans le temps. A noter que ces chrétiens du premier siècle  ont copié les formes artistiques de la culture romaine païenne, telles que la peinture, la sculpture, les manuscrits  enluminés, etc. Ils ont également utilisé le style romain classique tardif pour produire les catacombes de Rome. Effectivement, l’histoire de l’art paléochrétien est constituée  de deux phases  dont la première est située avant 313. Cette première phase est symbolisée par l’art symbolique et caché devenant l’art lié à l’Etat et entraînant ainsi le christianisme comme religion de celui-ci sous le Règne de Théodose Premier. Les accusations qui leur ont été prescrites n’ont pas duré  car les calamités naturelles, les familles, etc. ont été expliquées selon la foi chrétienne.       

Comment cet art a marqué le premier siècle ? Sur la route de l’art byzantin ?

Le portrait de Christ a été plusieurs fois modifié durant l’évolution de l’art paléochrétien où des auteurs chrétiens du premier siècle ont tenté d’imaginer car la Bible n’a pas donné d’indication physique de Jésus.

art-byzantin.jpg

L’art byzantin, par la suite, a fourni l’iconographie du Christ Pantocrator, chevelu et barbu avec un long manteau et les doigts joints dont l’index et le majeur sont dressés pour témoigner sa double nature. Après avoir été distingué plus clairement de l’art paléochrétien, l’art byzantin s’est développé entre l’empire romain de l’ouest en 476 et l’effondrement  de Constantinople en 1453.